Postcards of contemporary artists
cARTed Network
The cARTed Picture Show
Sculpture Amicale - Friendly Sculpture
La Maison de cARTed

Quelques Textes de Pascal Pithois

Vous avez dit abstrait ?

Pascal Pithois répond à trois questions posées par Pascale Cassagnau à l'occasion de l'exposition "Vous avez dit abstrait ?" au Centre Culturel de Cherbourg en 1987.

1 - Comment vous situez-vous par rapport à l'intitulé de l'exposition ?
2 - Pour vous, qu'est-ce que l'abstraction ?
3 - Ne pensez-vous pas qu'il y ait des passages ou glissements possibles entre figuration et abstraction ?

Le tonnerre le plus intense n'a jamais fait tomber la foudre. Ce que l'on attendra de moi, en tant qu'artiste, ne sera jamais de passer un dernier vernis sur les schémas archaïques des esprits horizontaux, totalement anti-dynamiques. En d'autres termes et en d'autres sens, je m'élève. Il ne m'appartient pas de répondre aux questions, je m'efforcerai modestement de les comprendre.

Pour cela, j'appréhenderai de façon globale les notions auxquelles vous faites référence. Dans l'ouvrage de Wilhelm Worringer "Abstraction et Einfühlung", paru en 1908, qui annonce une première justification de la forme abstraite sur le plan de l'esthétique ; je note l'expression d'une totale opposition entre l'état de communion de l'être humain avec le monde extérieur, image d'un équilibre spirituel (notion d'Einfühlung) et l'état d'angoisse de l'homme écrasé par la puissance des dieux ou par l'incertitude de sa propre existence et trouvant refuge dans l'abstraction comme seule transcendance possible du réel.

Sur le plan pictural, et à la même époque, les théories chromatiques des post-impressionnistes, ainsi que les modifications profondes qu'ils apportent à la structure du tableau, auraient préparé l'apparition de l'art abstrait. C'est aujourd'hui la vision commune et commode que donnent de l'incertitude les partisans de l'historisation systématique.

Aussi Cézanne Finit-il Par Entrevoir La Pureté Géométrique Comme Une Possibilité d'Accomplissement De La Peinture, La Conduisant Droit Au Cubisme.

Des années 1910, on conserve sommairement la trace de trois pionniers de la peinture abstraite : Malevitch futur chef suprématiste, Mondrian futur chef néo-plasticiste et Kandinsky simple artiste.

Même s'il est exact que ce soit principalement ces trois artistes qui assument l'abstraction comme un total engagement à la fois esthétique et moral (leurs nombreux écrits en témoignent), en fait, depuis 1910, de nombreux peintres touchent l'abstraction, y glissent, en reviennent, y retournent ; Arthur Dove aux Etats-Unis, en Russie Larionov et Gontcharova chefs rayonnistes, Léger et Delaunay en France, puis Villon, Klee, Carrà, etc...

Après 1920 la forme abstraite atteint son apogée, elle commence à se manifester dans l'architecture, la décoration, l'ameublement, la typographie, les arts graphiques. Notons simplement comme importants promoteurs de l'art abstrait à cette époque, Mondrian et Van Doesburg avec la revue De Stijl, les avant-gardes officielles soviétiques de Tatline, Gabo et Pevsner chefs constructivistes, la revue Lef, El Lissitsky et puis surtout le Bauhaus qui restera comme l'explosion synthétique de l'expression abstraite.

Enfin vers 1930, c'est l'art abstrait tout entier qui glisse vers le nouveau concept d'art concret. C'est en avril 1930 qu'est publié le premier et dernier numéro de la revue Art Concret de Van Doesburg par laquelle ces artistes rendent désormais manifeste l'impertinence de l'ancienne dichotomie abstraction / figuration.

Cet état de fait datant de soixante ans à ce jour, ne sera nullement remis en cause, ni par l'abstraction des géomètres dont Vasarely est le porte-fanion, ni par l'abstraction spasmodique et redondante des Mathieu, Hartung, Soulages, etc..., ni par l'abstraction calligraphique, ni par l'abstraction informelle de Wols, ni par l'action painting et les drippers, ni par le tachisme, ni surtout par les expériences abstractoïdes des Viera Da Silva, Manessier, Bazaine ou d'un Rothko, ou d'un Klein.

Il appartiendra maintenant aux futurs rhétoriqueurs systématiciens d'infirmer l'abstractivité de l'art minimal, de l'art conceptuel, de support-surface, de la nouvelle sculpture, du graffiti, du néo-expressionnisme, du purisme, du verticalisme, du cyclisme, des néo-cubistes, des néo-futuristes, des post-réalistes, des sub-épidémik, des trompétistes et des néo-sidaïques de la future académie royale du Cirque Divers ; avec toute ma sympathique compatissance.

Pascal Pithois 1987


 

menu contextuel

e.cri(t)s

• 1996 :
Réalités virtuelles et variations supersoniques au soupirail de l'harmonie
• 1989 :
blabla barbar
• 1988 :
Lettre à tous les français
• 1987 :
Vous avez dit abstrait ?

Autres Approches :
Presentation
The Network
Biography
Top cARTed

cARTed Cooperation :
Voyage de Taches
Homer's Odyssey

cARTed Newsletters :
Demander l'inscription
Ask to subscribe

Participer à cARTed
inter-4
inter-5

HOME

La Maison de cARTed réu­nit des pa­ges de pré­sen­ta­tion, d'in­fos, d'ac­tua­li­té sur le tra­vail de cAR­Ted, mais aussi des pa­ges per­son­nel­les, des tex­tes, des ga­le­ries d'ima­ges, des ca­hiers à thè­mes et des pro­jets en col­la­bo­ra­tion avec d'au­tres ar­tis­tes.

chaîne cARTed